Mobilisations sociopolitiques contemporaines en rural – Séance du 27 mai 2024

Mobilisations sociopolitiques contemporaines en rural. Du rôle des socialisations juvéniles : L'exemple du MRJC

Le lundi 27 mai 2024, de 13h30 à 16h30, le GSRL organise une séance autour des témoignages de personnes engagées dans des mobilisations sociopolitiques en milieu rural, et ayant été par le passé, membres du Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne (MRJC, nouveau nom de la Jeunesse agricole catholique à partir de 1961). Cette séance constituera la neuvième d'un cycle à visée exploratoire, visant à comprendre le rôle souvent discret joué par ce courant catholique progressiste de l'éducation populaire dans diverses mobilisations sociopolitiques contemporaines au sein d'espaces ruraux en recompositions durant ces dernières décennies. Ce cycle permet d'entendre des récits d'acteurs et d'actrices rendant compte de leur participation juvénile au MRJC et de leur engagement social, professionnel et politique durant leur vie adulte. Cette séance aura lieu au Campus Condorcet (Aubervilliers), à l'initiative de Denis Pelletier, historien (Groupe Sociétés Religions Laïcités) et de Véronique LUCAS, sociologue rurale (INRAE). Elle s'organisera autour des témoignages de deux invité·e·s, avec une expérience d’engagement professionnel dans l'action sociale, notamment l'insertion :
  • Martine Prioul, 59 ans, résidant en Ille et Vilaine, travaille actuellement en Mission Locale après d’autres missions dans le secteur de l'insertion avec des personnes en recherche d'emploi. Elle fut permanente départementale du MRJC Ille et Vilaine de 1986 à 1989.
  • Denis Vallance, 63 ans, résidant en Meurthe et Moselle, a travaillé 17 ans à la direction générale de ce Département, chargé notamment des politiques de développement social. Il a aussi présidé l'ODAS (Observatoire National de l'Action Sociale), et exerce actuellement comme consultant auprès de collectivités. Il fut engagé au MRJC Meurthe et Moselle dans sa jeunesse.
Héritier de la Jeunesse agricole catholique/féminine (JAC/F) qui a joué un rôle significatif dans la « révolution silencieuse » des campagnes françaises au cours des Trente Glorieuses, le MRJC occupe depuis lors une place spécifique dans la société française : en dépit du rétrécissement de sa base sociale, il a continué d’être un des lieux de sociabilité et de formation au politique, ainsi que d'émergence d'acteurs d'innovation socio-économique en milieu rural. Dans un contexte de retrait de l’État des territoires ruraux, ainsi que de l’Église catholique, et ce malgré différents regains d'intérêt, notamment résidentiel, pour ces espaces, ceux-ci sont aujourd’hui le théâtre de redéfinitions des manières de s’engager et de recompositions des formes de gouvernance territoriale, à partir de problématiques où se croisent enjeux de proximité d’une part, et nouveaux défis environnementaux à l’échelle globale de l’autre. Avec Martine Prioul et Denis Vallance, nous nous intéresserons à la place de l’héritage de l'éducation populaire et du catholicisme social dans cette recomposition en cours : en est-il un simple observatoire, ou un moteur à travers les réseaux de sociabilité qu’il continue de nourrir ? Que nous disent les itinéraires de ces militants sur le croisement entre genre et religion saisi à l’aune de la ruralité et de ses mobilisations spécifiques ? Pour participer à la séance du 27 mai, prière de s'inscrire via ce formulaire, en indiquant votre modalité de participation (à distance ou en présentiel). Pour venir au Campus Condorcet (15, rue Waldeck-Rochet – Aubervilliers), plus de détails sur cette page Internet : https://www.campus-condorcet.fr/fr/pour-le-quotidien/venir-et-se-deplacer/venir-au-campus Pour toute question, s'adresser à Véronique Lucas (veronique.lucas@inrae.fr), ou Denis Pelletier (denis.pelletier@ephe.psl.eu).
This site is registered on wpml.org as a development site.